Tuesday, July 16, 2013

Espionnage: la FSF deconseille le cloud public, recommande les clouds privés basés sur le libre

Le journal The Guardian a révélé que la NSA (Agence de Sécurité Nationale des États-Unis) dispose d'un accès direct aux systèmes de Google, Facebook, Apple et autres géants de l'Internet, pour espionner les communications qui passent par les États-Unis. John Sullivan, directeur de la Free Software Foundation, conseille d'utiliser des logiciels libres (en cloud privé) plutôt que les clouds publics:

Des intrusions de la vie privée de cette ampleur sont à craindre, quand les gens abandonnent leurs données et logiciels locaux et migrent vers le stockage et les applications en ligne. Les géants come Microsoft, Facebook et Google sont vulnérables aux requêtes du gouvernement exigeant les données des utilisateurs. Pour contrer ce problème, il y a de meilleurs moyens, plus sûrs, de partager des informations en ligne. Les logiciels libres comme GNU MediaGoblin, StatusNet, Diaspora, pump.io, Tahoe-LAFS, FreedomBox et SparkleShare travaillent d'arrache-pied pour créer un monde moins centralisé, un monde dans lequel les utilisateurs maintiennent le contrôle sur leurs données et sur les logiciels qui accèdent à ces données, mais un monde qui est tout aussi pratique et social que son équivalent centralisé.

MediaGoblin: Publication de media. Similaire à Flickr, YouTube, SoundCloud.
StatusNet: Micro-blogging. Similaire à Twitter.
Diaspora, pump.io, Freedombox: Réseau social décentralisé. Similaire à Facebook.
Tahoe-LAFS, SparkleShare, CmisSync: Synchronisation de fichiers. Similaire à Dropbox.
Zimbra: Email. Similaire à Gmail/Calendar.

No comments:

Post a Comment